HOBOES & FRIENDS Southern sessions (2016)


Plus qu'un simple CD, c'est un livre, un road movie, une aventure que je tiens entre mes mains, veinard que je suis! Je vais vous raconter tout ça mais commençons par présenter ces Hoboes, au nom qui est déjà un programme à lui seul, évoquant pêle-mêle la grande crise de 29, "les raisins de la colère", Pete Seeger, Woody Guthrie ou John Lee Hooker, les travailleurs itinérants sautant dans les wagons de marchandise, les bluesmen errant de juke joints en bouges mal famés pour gagner leur whiskey..
Mais ces Hoboes ci ne viennent pas du Delta du Mississipi ni des berges du lac Michigan mais de celles de l'Odet. Le duo breton, formé de Mary (chant, fiddle, guitare, washboard) et Jean-Luc Brousse (chant, guitare, harmonica, dobro, accordéon) -par ailleurs ossature du groupe Marylou- prêche depuis une vingtaine d'années la bonne parole country/folk de bars en festival. C'est lors d'une tournée aux Etats-Unis en 2013 qu'est né ce projet de revenir enregistrer avec leurs amis musiciens de là bas. Projet réalisé au Printemps 2015, du 27 Avril au 17 Mai ils vont mettre en boite 19 titres, traversant au passage la Caroline du Nord, la Virginie, l'Arkansas, le Tennessee et la Floride.
avec Gail et Tom Watts (Mary à droite, Jean Luc au 1er plan)
Munis simplement d'un enregistreur et de micros, au cours de 9 sessions plus ou moins improvisées ils vont enregistrer en live plusieurs titres avec chaque musicien rencontré, parfois dans leur salon, ou sur une terrasse, ou encore dans des lieux insolites, comme une église protestante prés de Nashville avec le guitariste Panama Red. Outre ce dernier ils vont ainsi rencontrer Gail (banjo) et Tom (guitare) Watts, Wayne Henderson (guitare) et Herb Key (contrebasse) Helen White (fiddle), le groupe de bluegrass les Bluegrass Bombers, Lis (guitare) et Lon (contrebasse) Williamson, Charley Groth (guitare mandoline), Lee Hunter (guitare), Arvid Smith (dobro), Robin (chant) et Matt (guitare) Soergel .
Quant au répertoire il est composé de traditionnels ("Banks of Ohio", "the water is wide"..), de reprises ("the train carrying Jimmie Rodgers home"de Greg Brown, "Early morning rain" de Gordon Lightfoot (adapté en français par Eddy Mitchell "Chaque matin il se lève"), "Peach picking time in Georgia" de Jimmie Rodgers, "Don't think twice it's allright" de Bob Dylan..) mais aussi de compositions personnelles apportées par leurs amis artistes, le tout baignant dans un climat country/ folk/ blues acoustique des Appalaches plutôt cool, avec notamment des ballades absolument superbes.
"Pete Winter, l'ingénieur du son en charge du mixage a fait des merveilles et si vous fermez les yeux et écoutez bien vous vous retrouverez dans la pièce au beau milieu des musiciens" nous disent les Hoboes et de fait ce qui est palpable c'est cette ambiance cosy, cette amitié et cette authenticité qui transpire de ces enregistrements tout à fait corrects au vu du peu de moyens techniques employés, comme quoi la bonne musique est affaire de cœur et de tripes et non de dollars.
Ce road trip et ces enregistrements sur le vif ne sont pas sans faire penser toutes proportions gardées à l'esprit de ceux que firent dans les années 40 John et Alan Lomax, gravant et collectant des chansons pour la Bibliothèque du Congrès et découvrant au passage Muddy Waters ou Leadbelly...

Coté livret les Hoboes ne se sont pas fichus de nous avec un digipack agrémenté d'un livret de 22 pages réalisé par Jocelyn Lecoq superbement illustré de dessins représentant les musiciens lors de chaque sessions (Wilfrid Cadet) et d'aquarelles (Marie Béney), plus la carte de leurs pérégrinations et des textes racontant chaque sessions.
Enfin sur leur site on peut trouver la bio de chacun des artistes présents sur l'album, vous pourrez également y commander ce bel objet pour quelques modiques euros, ce qui ne fait pas cher le voyage pour les Southerns States! Embarquement immédiat !
(leur site pour plus d'infos et commander :southernsessions.canalblog.com)

ROCKIN-JL
(chronique parue également dans BCR la Revue N°44)